Vous voulez engager des travaux de rénovation énergétique de votre logement ? Quelle que soit votre situation, il y a forcément une aide qui correspond à vos besoins d’éco-rénovation !

Selon votre situation personnelle, certaines des aides présentées ci-dessous peuvent être cumulées.

Les conseillers des Points Rénovation Info Service sont là pour vous informer afin d’obtenir les meilleurs financements possibles.

Accessible à tous les propriétaires, qu’ils occupent leur logement ou qu’ils le mettent en location, l'éco-prêt à taux zéro permet de bénéficier d'un prêt d’un montant maximal de 30 000 € pour réaliser des travaux d’éco-rénovation.

Un éco-prêt copropriétés réservé aux syndicats de copropriétaires est aussi disponible. Son montant maximum est de 10 000 € par logement (jusqu’à 30 000 € si le syndicat de copropriétaires décide de réaliser 3 actions de travaux).

Accessible aux propriétaires occupants et locataires, le crédit d'impôt pour la transition énergétique vous permet de déduire de vos impôts 30 %* des dépenses d’équipements et/ou de main d'œuvre pour certains travaux de rénovation énergétique* (montant de dépenses éligibles, plafonné à 8 000 euros par personne et majoré de 400 euros supplémentaires par personne à charge).

Depuis le 1er janvier 2015, pour bénéficier de cette aide, vous devrez faire appel à des professionnels qualifiés RGE (Reconnu Garant de l'Environnement)

Pour lutter contre la précarité énergétique, de nouveaux soutiens financiers sont mis en place par le gouvernement en plus des outils existants :

Le chèque énergie permettra aux ménages d’obtenir une aide au paiement de leur facture pour toutes les énergies (électricité, gaz, fioul, bois...) ; il est d’ores et déjà déployé dans 4 départements pilotes : l’Aveyron, l’Ardèche, les Côtes d’Armor et le Pas de Calais.

Les certificats d’économies d’énergie dédiés à la lutte contre la précarité : environ 1 milliard d’euros y sera consacré par les vendeurs d’énergie en 2 ans pour soutenir les économies d’énergie chez les ménages aux revenus les plus faibles.

Le programme Habiter mieux de l’ANAH : depuis 2012, 150 000 logements habités par des ménages aux revenus modestes ont été rénovés, auxquels d’ajoutent les objectifs attendus de 2016 et 2017 soit 70 000 puis 100 000 grâce à l’accélération du programme, avec une économie d’énergie moyenne de 40 %.


Pour plus d'informations, rendez-vous sur le site : www.renovation-info-service.gouv.fr